Convertissez-vous et croyez à l’Evangile.

Convertissez-vous et croyez à l’Evangile. - Approfondir ensemble ce qui est le cœur du message du Christ.

¶w. Ojciec Pio

>> http://pagesperso-orange.fr/ch.dedreuille/pardon1.html#meme

Le Sacrement de Réconciliation

Présentation


(Nous prenons comme fil conducteur de notre réflexion la Parabole du fils prodigue; Lc 15,11-32).



Ce qui est premier dans ce sacrement de la Réconciliation, c'est l'amour paternel de Dieu. L'enjeu du sacrement de la réconciliation c'est de nous permettre de vivre pleinement notre baptême

Le baptême fait de chacun de nous des enfants de Dieu. En étant plongés dans la mort et la résurrection du Christ, nous sommes devenus à la suite du Christ et en lui, fils et filles de Dieu. Jésus Christ, par son amour pour nous, nous a révélé l'amour paternel de Dieu. Ainsi, Dieu n'est pas pour nous un gendarme, un juge, un être lointain, indifférent. Dieu est Père. Il est la source de notre vie et nous aime d'un amour paternel. Il veut nous combler de son amour. Il nous dit à chacun : Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi.

Notre péché, c'est, comme le fils prodigue, de vouloir vivre notre vie, avec nos propres moyens, avec nos propres forces; c'est s'emparer du don que Dieu nous fait de sa vie, de son amour pour en faire ce que nous voulons, pour le gaspiller. C'est de croire que nous pourrons porter du fruit par nous-mêmes, sans être greffés sur le cep de vigne, c'est de croire que nous pouvons aimer sans être en communion avec Celui qui est la source de l'amour. "Ils m'ont abandonné moi la source d'eau vive pour se creuser des citernes lézardées qui ne retiennent même pas l'eau" dit Dieu au prophète Jérémie (Jr 2,13).

- La conséquence de notre péché : "Quand il eut tout dépensé, une famine sévère survint en cette contrée et il commença à sentir la privation." Le péché ne rend pas l'homme heureux, il ne comble pas son coeur, il le dessèche, l'isole. Le péché sème la tristesse, durcit le coeur et le renferme. Il porte en lui le germe d'une mort plus terrible que celle du corps, car il n'y a rien de pire qu'un coeur qui n'aime plus.

- Le sacrement de réconciliation commence par le repentir : " Je veux partir, aller vers mon père et lui dire: Père, j'ai péché contre le Ciel et envers toi; je ne mérite plus d'être appelé ton fils, traite-moi comme l'un de tes mercenaires", se poursuit par l'aveu : "Le fils alors lui dit: Père, j'ai péché contre le Ciel et envers toi, je ne mérite plus d'être appelé ton fils.". Et il s'accomplit pleinement dans le pardon de Dieu, un pardon non pas à la mesure de nos fautes mais à la mesure de son amour : Vite, apportez la plus belle robe et l'en revêtez, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds. Amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort et il est revenu à la vie; il était perdu et il est retrouvé!



--------------------------------------------------------------------------------
Quelques questions souvent posées

Quand se confesser?
Comment se confesser ?
Quel est le rôle du prêtre?
Pourquoi faut-il confesser son péché au prêtre?
"Je dis toujours la même chose"
"Je ne sais pas quoi dire".

Quand se confesser?
Il est important de recevoir le pardon de Dieu avant les grandes fêtes. C'est une façon de se préparer le coeur, comme l'on prépare sa maison avant de recevoir des amis ou avant une fête.

Lorsque dans votre vie, vous fléchissez, que vous n'êtes pas en paix avec vous-mêmes, avec Dieu et avec les autres, lorsque vous vous rendez compte de fautes importantes; il est alors indispensable de venir recevoir le pardon de Dieu pour que vous puissiez vous remettre debout, pour que vous puissiez à nouveau vivre en chrétien. C'est une démarche de confiance, de foi et d'espérance. Le péché nous conduit à la mort de l'âme, du coeur. Le Christ par sa croix nous a rendu la vie en nous délivrant du péché et du mal. L'enjeu est alors la vie de votre coeur.

Si à tel ou tel moment de votre vie, vous traversez des épreuves, si vous devez prendre un engagement important, une décision grave, n'hésitez pas à avoir recours au sacrement du pardon. Il vous donnera avec le pardon de vos fautes, la paix, la force, la confiance dont vous avez besoin.

Peut-être un jour ressentirez-vous la nécessité intérieure de demander pardon plus fréquemment, plus régulièrement, non parce que vos péchés sont plus grands ou plus nombreux, mais parce qu'au fur et à mesure que l'on découvre l'amour de Dieu, que l'on s'approche de lui, sa lumière nous révèle tout ce qui dans notre vie est un obstacle à l'amour de Dieu et à notre réponse d'amour. Vous êtes invités à recevoir le pardon de Dieu régulièrement. Ce rythme vous permettra de faire le point sur votre vie et de progresser.



Comment se confesser ?
En allant trouver un prêtre, celui que vous voulez. Dans chaque paroisse les prêtres sont toujours prêts à vous recevoir; de plus, ils organisent souvent des permanences d'accueil et de confession. Le prêtre a alors le temps de vous écouter calmement et de vous aider personnellement.

En participant à des célébrations pénitentielles. Elles sont souvent organisées avant les grandes fêtes chrétiennes. Elles permettent de se préparer en communauté à recevoir le pardon de Dieu. Au cours de ces célébrations, un temps est prévu pour vous permettre de rencontrer un prêtre pour la confession et l'absolution individuelles des péchés. Ces célébrations permettent à toute une paroisse de se préparer le coeur, de se purifier avant d'accueillir et de fêter dans la joie le Christ, à Noël, à Pâques...

Au cours des pèlerinages (Lourdes, Rome, Terre Sainte...) et des retraites. Dans le cadre de ces démarches de conversion, des temps sont prévus pour la confession.



Quel est le rôle du prêtre?
"Tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. Car c'était Dieu qui, dans le Christ, se réconciliait le monde, ne tenant plus compte des fautes des hommes, et mettant sur nos lèvres la parole de la réconciliation. Nous sommes donc en ambassade pour le Christ; c'est comme si Dieu exhortait par nous. Nous vous en supplions au nom du Christ : laissez-vous réconcilier avec Dieu." 2 Co 5,14-20



Le prêtre tient la place du Christ et en son nom il vous dit : "Laissez-vous réconcilier avec Dieu".

Le prêtre représente le Père et en son nom il reçoit votre confession et vous donne le pardon : "Je vous pardonne tous vos péchés".

Le prêtre représente l'Eglise de laquelle vous êtes membres et que vos fautes ont atteinte. Il représente l'Eglise à qui le Christ a confié le ministère du pardon : "Recevez l'Esprit-Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis". (Jn 20,22-23).

Tout ce que vous dites au prêtre est un secret entre vous et Dieu. Il est le témoin de la miséricorde de Dieu.

Le prêtre est le signe et l'instrument de l'amour miséricordieux de Dieu envers le pécheur. Le confesseur n'est pas le maître, mais le serviteur du pardon de Dieu... Il doit prier et faire pénitence pour le pénitent, en le confiant à la miséricorde du Seigneur.

Etant donné la délicatesse et la grandeur de ce ministère et le respect dû aux personnes, l'Eglise déclare que tout prêtre qui entend des confessions est obligé de garder un secret absolu au sujet des péchés que ses pénitents lui ont confessée, sous des peines très sévères. Il ne peut pas non plus faire état des connaissances que la confession lui donne sur la vie des pénitents. Ce secret, qui n'admet pas d'exceptions, s'appelle le "sceau sacramentel", car ce que le pénitent a manifesté au prêtre reste "scellé" par le sacrement.

Catéchisme de l'Eglise catholique. § 1465-1467.



Pourquoi faut-il confesser son péché au prêtre?
- L'aveu de nos fautes est indispensable pour recevoir le pardon de Dieu. Car il fait partie du repentir. Il exprime notre regret du péché commis. En nous faisant prendre conscience de la distance qui nous sépare de Dieu, il nous révèle le chemin d'amour que le Christ a parcouru pour venir jusqu'à nous.

- L'homme, même s'il est faible, est un être libre et responsable de ses actes. C'est cela qui fait notre grandeur et notre dignité. Nous ne sommes pas des marionnettes entre les mains de Dieu. Dieu nous a donné la liberté. Seul un être libre peut dire : "Je suis responsable de ce que j'ai fait; c'est moi qui l'ai fait." Ainsi l'aveu de nos péchés, s'il nous coûte, est un acte de notre dignité et de notre liberté. Il nous place dans une relation vraie avec Dieu et permet de recevoir le pardon. Si nous étions irresponsables, il n'y aurait pas besoin de pardon, car nous ne pourrions pas aimer Dieu; il n'y aurait même pas de péché.

- La difficulté que nous avons à dire notre péché vient de notre orgueil et de la logique même du péché. En effet le péché nous éloigne de Dieu, nous isole de nos frères, nous replie sur nous-mêmes. Arriver à dire : "Père, j'ai péché", c'est déjà sortir de la logique d'enfermement du péché, c'est ouvrir notre coeur en acceptant de ne plus nous regarder, mais en relevant la tête et en portant notre regard sur Dieu. C'est ouvrir la voie à la possibilité du pardon.

- L'aveu fait au prêtre est un acte concret, objectif de cette ouverture du coeur. Dieu sait que nous avons besoin de signes concrets. Formuler son péché, l'exprimer nous permet déjà de ne plus faire corps avec lui. L'aveu n'est pas une pénitence que Dieu nous demande (même s'il y a un aspect pénitentiel dans la démarche), c'est une exigence de notre condition humaine. Tant que le péché n'est pas dit, confessé, il pourrit en nous. Dire son péché, c'est déjà s'en libérer. Pour que le péché soit dit, nous avons besoin d'un interlocuteur qui l'écoute au nom de Dieu. Le prêtre est témoin de cet aveu, comme il l'est du pardon. Sur l'importance de l'aveu, cf. Ps 31.



"Je dis toujours la même chose"
- Il est vrai qu'il y a un aspect répétitif, voire même lassant, dans notre péché, et nous sommes parfois tentés de nous décourager, de nous dire : à quoi bon. Mais il faut alors fixer les yeux sur le Christ et faire confiance en sa grâce. Certes nous sommes faibles et nous avons du mal à nous convertir. Acceptons notre faiblesse comme une pauvreté, soyons patients et persévérants et confions-nous sans nous lasser, sans nous décourager à l'amour de Dieu. Lui nous fera avancer, progresser.



"Je ne sais pas quoi dire".
- Pour ne pas avoir cette impression, il importe de bien préparer sa confession dans la prière et la méditation et de prendre conscience de l'amour de Dieu pour chacun de nous. Priez l'Esprit Saint, l'Esprit d'Amour du Père et du Fils, de vous éclairer.





--------------------------------------------------------------------------------
Le Sacrement de la Réconciliation

L'accueil.
La confession des péchés
Prière pour accueillir le pardon
L'absolution
Action de grâce et confession de la miséricorde de Dieu



L'accueil


" Le fils partit donc et s'en alla vers son père.
Tandis qu'il était encore loin, son père l'aperçut et fut pris de pitié;
il courut se jeter à son cou et l'embrassa tendrement.."


Le prêtre vous accueille en vous bénissant, avec le signe de la croix. En quelques mots, vous pouvez vous présenter si le prêtre ne vous connaît pas, afin qu'il puisse vous aider. Vous pouvez alors lui dire comment vous avez préparé votre confession, avec quel texte.



La confession des péchés


" Le fils alors lui dit:
Père, j'ai péché contre le Ciel et envers toi, je ne mérite plus d'être appelé ton fils."


"Confesser" a trois sens :
- Proclamer la foi de l'Eglise.
- Reconnaître l'amour dont Dieu nous aime.
- Dire ses péchés.
Les trois sens sont importants pour caractériser la démarche chrétienne de la confession :
- Croire dans le Christ ressuscité, vainqueur du mal.
- Affirmer l'amour de Dieu, fidèle et plus puissant que notre péché.
- Reconnaître et dire ses fautes.
La confession des péchés est un élément essentiel du sacrement de réconciliation.
La confession des péchés se poursuit par un dialogue avec le prêtre qui, au nom du Christ vous donne des conseils pour vous aider à progresser sur le chemin de la vie chrétienne.
Puis le prêtre vous proposera un signe concret de conversion et de pénitence, un effort, qui vous aidera à vous remettre en route.


Prière pour accueillir le pardon
Le prêtre vous invite alors à formuler une prière exprimant le regret des fautes confessées et la demande du pardon. vous pouvez pour cela dire le Notre Père avec le prêtre, dire l'acte de contrition ou une autre prière.



Acte de contrition

Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.


Autres prières de demande de pardon

Jésus, Fils de Dieu Sauveur, prends pitié de moi, pécheur.

Père, j'ai péché contre toi. Je ne mérite plus d'être appelé ton enfant. Prends pitié du pécheur que je suis.

Mon Dieu, j'ai péché contre toi et mes frères, mais près de toi se trouve le pardon. Accueille mon repentir et donne-moi la force de vivre selon ton amour.

Seigneur Jésus, tu as ouvert les yeux des aveugles, guéri les malades, absous la pécheresse et, après sa faute, tu as confirmé Pierre dans ton amour; accueille ma prière : pardonne tous mes péchés, renouvelle-moi dans ton amour, accorde-moi de vivre parfaitement dans l'unité avec mes frères, pour que je puisse annoncer aux hommes ton salut.



L'absolution


Le père dit à ses serviteurs: Vite, apportez la plus belle robe et l'en revêtez, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds. Amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort et il est revenu à la vie; il était perdu et il est retrouvé!
Et ils se mirent à festoyer.


Le prêtre étend les mains sur votre tête (signe de bénédiction et de protection divine) et prononce la prière de réconciliation :


Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde; par la mort et la résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l'Esprit Saint pour la rémission des péchés : par le ministère de l'Eglise, qu'il vous donne le pardon et la paix. Et moi, au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés.

Vous répondez : Amen.



Action de grâce et confession de la miséricorde de Dieu
Vous pourrez alors repartir en paix, dans la joie et l'action de grâce. Vous prendrez un temps de prière qui vous permettra de remercier le Seigneur pour le pardon reçu.


Allez dans la paix et la joie du Christ.

- Béni soit Dieu, maintenant et toujours.




"Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, du troupeau qui t'appartient... Comme aux jours où tu sortis d'Égypte, tu lui feras voir des merveilles! Y a-t-il un Dieu comme toi? Tu enlèves le péché, tu pardonnes sa révolte au reste de ton peuple, tu ne t'obstines pas dans ta colère, mais tu prends plaisir à faire grâce. De nouveau tu nous montres ta tendresse, tu triomphes de nos péchés, tu jettes toutes nos fautes au fond de la mer! Tu accordes à Jacob ta fidélité, à Abraham l'amour que tu as juré à nos pères depuis les jours d'autrefois." Mi 7,14-20.


====================
zaczerpniête z: http://pagesperso-orange.fr/ch.dedreuille/pardon1.html#meme




 [1] 

Powrót

Menu dodatkowe
  • 󳱿¶æ‡

Dzisiaj jest

pi±tek,
15 grudnia 2017

(349. dzieñ roku)

Wspólnota

¦wiêta

Pi±tek, II Tydzieñ Adwentu Rok B, II Dzieñ Powszedn

Liturgia s³owa

Czytania:

  • Ewangelia:

Zegar